Notre projet

Présentation de notre projet

Résumé

Notre projet est de grande envergure, un projet de vie, dont le déploiement se réalisera au fil des années. Nous menons ce projet par bienveillance et par volonté de prendre soin de tout le vivant, y compris tous les humains en vie aujourd'hui et des générations à venir. Nous sommes en train de mettre au point un exemple de mode de vie et de forêt-jardin, aussi appelée forêt nourricière ou forêt comestible, qui montre des solutions concrètes à plusieurs des plus grandes problématiques auxquelles nous faisons face au niveau planétaire : la détérioration importante des écosystèmes, le changement climatique, la sécurité alimentaire, la 6ème extinction massive des espèces, l'argent qui dicte notre conduite à la place de nos valeurs et de notre sens moral, la violence psychologique et physique entre humains et envers d'autres animaux par les humains, et la souffrance émotionnelle dûe à une vie avec peu de sens, en déséquilibre et sans perspective de joie profonde et durable. Les solutions existent déjà. Certaines sont relativement récentes et la majorité sont très peu connues. Notre œuvrons pour fournir à tout le monde qui s'y intéresse les connaissances, les végétaux et des exemples concrets issus de nos vies et notre projet pour planter massivement des forêts nourricières bénéfiques à tout le vivant dans une démarche de restauration massive de nos écosystèmes et de vivre une vie joyeuse de haute qualité.

Un principe fondamental de notre projet est qu'il est écocentré et pas anthropocentré. Écocentré veut dire Centré sur l’écologie, la protection de la nature. Anthropocentré veut dire Qui place l'être humain au centre de toute chose. La survie de l'homo sapiens, un animal qui fait partie du reste du vivant, dépend d'un écosystème en suffisamment bonne santé, donc la santé optimale de l'écosystème et de tout le vivant est notre première priorité. En prenant soin de tout nous prenons soin de nous.

Objectifs

Les objectifs de notre projet sont de mettre au point un exemple de mode de vie et de forêt-jardin qui :

  • améliore durablement son écosystème aussi bien au niveau de la biodiversité que de la fertilité du sol, au lieu de dégrader le sol comme le fait le mode d'agriculture dominant ;
  • relocalise la production alimentaire et apporte donc de la sécurité alimentaire locale ;
  • est résilient face aux changements climatiques ;
  • est adapté à un monde post-pétrol ;
  • soutient une vie heureuse, pleine de sens et de haute qualité pour ceux et celles qui habitent le lieu ;
  • montre comment nous mettre dans notre rôle écosystémique bénéfique de semeur de vie et source perpetuelle de fertilité dans un mode de vie en symbiose avec le reste du vivant, où nous aurions un impact beaucoup plus positif que négatif sur nos écosystèmes ;
  • montre comment recréer le biotope d'origine de notre espèce, la forêt climacique nourricière des tropiques, mais en climat tempéré avec la faune et la flore du climat tempéré (+7000 espèces végétales alimentaires) d'une façon bénéfique pour tout le vivant ;
  • est reproductible pour être répliqué à grande échelle ;
  • est personnalisable selon le lieu et les objectifs des fondateurs ;
  • est abordable financièrement pour le plus grand nombre de personnes possible ;
  • nous permet de vivre en harmonie avec nos valeurs ;
  • maintien un équilibre dans la vie pour remplir l'ensemble de nos besoins universels ;
  • promeut l'implantation de forêts jardinées à proximité et aux alentours de nos lieux d'habitation ;
  • utilise des solutions basse technologie autant que possible.

Les objectifs supplémentaires propres à notre contexte à nous sont :

  • avoir le plus grand impact positif possible aussi rapidement que possible ;
  • de mettre nos techniques et connaissances à disposition pour autant de personnes que possible gratuitement en plusieurs langues ;
  • rénover une partie de notre maison ancienne en visant les performances énergétiques d'une maison quasi-passive et construire un « rocket mass heater » avec banquette (poêle de masse rocket) pour minimiser le chauffage actif (objectif de moins de 2 stères de bois par an).

Détails

En 2014 nous avons débuté notre étude en autodidacte de la permaculture et de l'agroforesterie auprès des pionniers de la permaculture, de biologistes, de botanistes, de chercheurs et d'agronomes parmi les plus renommés dans ces domaines (qui ?). Aujourd'hui nous mettons en œuvre les connaissances que nous avons acquises dans ces domaines de la permaculture et de l'agroforesterie, en les complétant avec nos connaissances acquises dans d'autres domaines tels que la psychologie humaine, la nutrition, la biologie et l'informatique.

Notre propriété fait 20 hectares (200 000m²), dont environ 17 hectares de forêt (principalement de la forêt avec quelques châtaigneraies) et 3 hectares de prés. Le terrain se trouve à proximité de notre maison.

Nos méthodes de culture sont 100% naturelles. C'est à dire que nous n'utilisons aucun produit de synthèse, aucun pesticide, aucun fongicide, aucun herbicide. Nos techniques de culture assurent les fonctions de ces produits en améliorant la vie et la fertilité du sol, la biodiversité et l'écosystème. Par exemple, pour la gestion d'insectes qui aiment bien manger les plantes que nous cultivons nous misons sur une population saine de leurs prédateurs pour maintenir leur nombre à un niveau non-problématique sans pour autant les éradiquer car chaque espèce joue un rôle écosystémique bénéfique.

Pour la gestion de la fertilité du sol nous apportons du fumier, du compost, de la paille de blé non-traitée et des branchages et feuilles ("déchets verts") non-traités broyés ou simplement posés à terre. Nos partenaires les insectes, gastéropodes, vers de terre, microbes et champignons du sol s'occupent de leur décomposition, de la minéralisation de leurs nutriments et de la création d'humus. Nous plantons beaucoup de plantes/buissons/arbustes/arbres qui fixent de l'azote dans le sol grâce à leur association avec des bactéries mycorhiziennes (Rhizobium et Frankia) ce qui augmente la fertilité du sol et nourrit les autres plantes alentour.

Concernant la gestion de la végétation sauvage, nous l'apprécions pour son aide et participation à nourrir et attirer les pollinisateurs, sa fixation d'azote dans le sol (pour certaines espèces), sa décompaction et stabilisation du sol pour prévenir l'érosion, son rôle dans la biodiversité de la faune et de la flore. Dans les zones où nous souhaitons éviter sa présence nous utilisons un paillage très épais.

Travailler avec la nature et non contre elle, c'est la fondation de notre philosophie. Travailler contre la nature revient à travailler contre soi-même car c'est notre écosystème qui permet notre existance. La végétation climacique sur 90% du territoire français est la forêt. Via la succession écologique la nature œuvre pour mettre en place des forêts, le biotope avec le plus de biodiversité, résilience et fertilité. Se battre contre la succession écologique s'avère très énergivore et chronophage, engendre l'érosion du sol et réduit la biodiversité, la résilience et la fertilité du lieu. Toute dégradation est contre notre intérêt. Heureusement, nous avons la possibilité de produire une abondance de nourriture d'une façon bénéfique à tout le vivant. Dans notre projet nous privilégions la culture de plantes vivaces, de buissons, de lianes, d'arbustes et d'arbres qui ne demandent que l'effort initial de plantation et de l'arrosage au départ. À l'inverse, les plantes annuelles, ou annuelles dans notre climat, (courges, tomates, melons, salades, concombres, courgettes, pastèques, navets, etc.) sont resemées chaque année, souvent repiquées, arrosées de façon soutenue et finissent par mourir quelques mois plus tard. Cela demande beaucoup plus de travail que des plantes/buissons/arbres qui donnent des fruits, des noix et des feuilles chaque année en ne demandant quasiment pas d'effort humain. Notre forêt jardinée sera un ensemble de forêt, de lisières et de quelques clairières pour la culture de quelques plantes héliophiles (melons, pastèques, tomates, etc.). Nos parcelles sont à différents stades de la succession écologique. Sur chacune d'entre elles nous soutenons et accélérons la succession végétale à partir de son point de départ. Nos cultures occuperons les 7 strates d'une forêt (tubercules, couvres-sol, herbacées, buissons, arbustes, lianes, arbres), c'est à dire qu'il y aura une production de nourriture du sous-sol jusqu'à la cime des grands arbres.

Il nous est important de communiquer que nous tenons de part nos propres valeurs à ne jamais imposer quelque chose sur quelqu'un d'autre contre leur volonté. Nous avons de la bienveillance, de la compassion et de la considération pour ceux qui vivent autrement que nous. Dans le cadre de notre projet nous mettons simplement nos connaissances et techniques à disposition de ceux et celles qui ont déjà décidé d'eux-mêmes d'apporter des changements à leur mode de vie et sont à la recherche d'aide, d'informations, d'inspiration pour mener leur propre projet personnel, de références, de retours d'expérience ou de soutien.

Résultats initiaux encourageants

Nous sommes dans une démarche de descente énergétique et de réduction de notre empreinte écologique avec pour objectif une empreinte écologique beaucoup plus positive que négative. Voici quelques résultats initiaux encourageants que nous avons obtenus.

  • La consommation d'eau domestique en moyenne en France est d'environ 145 L par adulte par jour. Notre consommation est de 14 L par adulte par jour, soit une réduction de 90%, en gardant une haute qualité de vie. Nos toilettes sèches évitent la consommation de 24 000 L d'eau potable par an pour nous deux.
  • La consommation quotidienne d'électricité en moyenne par foyer en France est d'environ 12,82 kWh. Notre consommation moyenne est de 1,22 kWh/jour, soit une réduction de 90% par rapport à la moyenne tout en gardant une haute qualité de vie. Nous sommes autonomes en électricité et ne sommes pas raccordés au réseau public. Une installation solaire que nous avons mise en place nous-mêmes nous fournit notre électricité à l'année. Nous sommes donc alimentés à 100% par des énergies renouvelables et auto-produites.
  • Selon www.gouvernement.fr/indicateur-empreinte-carbone l'empreinte carbone moyenne d'un français en 2021 est de 11,9 tonnes/an. Selon plusieurs calculs relativement détaillés de notre empreinte carbone, chacun d'entre nous deux émet 1,45 tonnes de CO2 par an, ce qui représente une baisse de 88% par rapport à la moyenne en France. L'objectif mondial d'ici 2050 est de 2 tonnes maximum par personne, chiffre duquel nous sommes déjà en dessous. Nos 17 ha de forêt pionnière existante captent environ 106 tonnes de CO2/an. Pour encore réduire nos émissions de CO2 nous relocalisons la production de notre alimentation, nous nous libérons de notre voiture personnelle et ferons nos trajets à vélo à assistance électrique avec des remorques à vélo. D'ici 10 ans la forêt-jardin que nous plantons à elle seule captera plus de CO2 que nous émettrons.
  • La quantité d'ordures ménagères en moyenne par personne en France est de 354 kg/an. Nous produisons seulement 5 kg/an chacun, soit une réduction de 98 %, grâce au compostage de 100% de nos épluchures, la revalorisation des objets et matériaux et au recyclage de tout ce que nous pouvons.

WWOOFing

Ayant fait du WWOOFing nous-mêmes, nous réfléchissons à la possibilité dans le futur d'accueillir des WWOOFeurs, mais ce n'est pas le cas aujourd'hui. Nous apprécions les valeurs transmises par le WWOOFing, les rencontres, les échanges et la transmission de connaissances précieuses pour notre avenir. Si nous décidons de proposer du WWOOFing chez nous dans le futur nous mettrons à jour ce texte.

Remerciements

Nous tenons à remercier vivement ceux et celles qui nous soutiennent, nous encouragent et nous aident dans notre projet. Votre positivité et enthousiasme sont vraiment appréciés.

Franck LIGNON (Maire de St. Étienne d'Albagnan, notre commune)
Merci beaucoup Franck pour ton soutien, aide et encouragement depuis le tout début de notre installation. Ta positivité concernant notre projet nous touche et est vraiment appréciée.

Marie-Pierre PONS (Vice-présidente déléguée aux relations extérieures de l'Hérault, maire de Cessenon-sur-Orb, vice-présidente déléguée du Parc du Haut Languedoc)
Nous vous remercions beaucoup Mme PONS pour votre soutien précieux lors de l'achat de notre propriété. Nous sommes très reconnaissants d'avoir pu installer notre projet ici dans le Parc du Haut Languedoc.

À ceux et celles qui ont aidé à financer notre projet
Merci tellement pour votre soutien financier et moral ! Nous tenons à l'utiliser pour avoir le plus grand impact positif possible ! Un grand merci chaleureux à Sara et Nick, Corinne et Harold, Carol, Pierre et Véronique, Claire, Stefano, Raphaelle, Ai-My, Jeremy et Mélanie, Nelly, Hélène, Sylvie, Antonin et Nicolas !!!

À nos amis et nos proches qui nous soutiennent à fond
Nous apprécions tellement votre optimisme, encouragement et soutien qui renforcent notre motivation :)

État d'avancement de notre projet

Notre projet est organisé en plusieurs phases pour lesquelles vous pouvez suivre l'état d'avancement ci-dessous et connaître celles à venir.

100%

1. Recherche de la région d'installation du projet.

100%

2. Recherche de propriété correspondant à nos critères.

100%

3. Achat de la propriété.

100%

4. Installation dans la maison et rénovations d'urgence.

100%

5. Création d'un potager personnel.

100%

6. Création d'une fraiseraie.

40%

7. Plantation d'environ 1000 arbres, arbustes, buissons et lianes fruitiers et fixateurs d'azote.

40%

8. Création d'une petite pépinière.

50%

9. Rénovations de l'intérieur de notre maison, construction d'un système de phytoépuration et d'un poêle fusée de masse.

5%

10. Partage de notre vision, nos connaissances, solutions et techniques.

5%

1. Rédaction d'une base de connaissances de plus de 100 pages sur notre site web.

15%

2. Visites, ateliers, formations, stages.